À voir, à lire, à réfléchir # 11

À chaque parution de votre Indépendant, quelques suggestions de films, de livres, de conférences, de colloques ou d’expositions pour nourrir votre réflexion sur le métier de journaliste, maintenir le feu sacré, et stimuler votre curiosité

La passion du métier, peu importe son âge
Depuis son départ du Devoir, Josée Boileau ne tenait pas à se retrancher dans ses terres, journaliste toujours aussi curieuse et passionnée. Comme beaucoup de gens du milieu de l’information, elle constate les nombreux bouleversements qui affligent les médias, mais qui devraient aussi stimuler ceux et celles qui débusquent et analysent à chaque jour l’actualité. Pour combattre la morosité, et convaincre ses semblables qu’elles ont plus que jamais leur place dans cette profession, Josée Boileau signe Lettres à une jeune journaliste, un vibrant hommage plein de lucidité sur la nécessité de ce noble métier, d’une importance capitale dans toute démocratie qui se respecte.
Pour en savoir plus, Josée Boileau en entrevue au Devoir et à Ricochet.

Journalisme et cinéma de combat
Sommes-nous vraiment impuissants devant le néolibéralisme? Plusieurs croient que oui, mais certains irréductibles n’hésitent pas à se retrousser les manches pour contrer les effets nocifs de la main invisible du marché. C’est à cette noble tâche que s’applique le journaliste français François Ruffin, fondateur et rédacteur en chef du magazine indépendant Fakir, affrontant Bernard Arnault, le tout-puissant dirigeant du conglomérat LVMH (qui regroupe, entre autres produits de luxe, Louis Vuitton et Christian Dior). La délocalisation de ses usines a réduit à la misère des milliers de travailleurs du nord de la France, dont Serge et Jocelyne Klur, un couple sur le point de tout perdre, à commencer par leur dignité. Dans Merci Patron!, un documentaire dont le ton humoristique et l’impertinence évoquent les meilleurs films de Michael Moore, Ruffin élabore une gigantesque supercherie pour que justice soit faite.
Présentement à l’affiche à Montréal.

Encore le temps de voir des panaches!
Au cœur de Montréal et du magnifique Parc Lafontaine, c’est encore possible de voir des panaches! L’exposition La guerre des panaches, du photojournaliste indépendant Nicolas Mesly, se déroule à l’Espace Lafontaine jusqu’au 13 novembre, riche complément visuel à une enquête percutante sur les rivalités entre chasseurs au Bas-St-Laurent et de la Gaspésie, une situation parfois explosive