À voir, à lire, à réfléchir # 25

À chaque parution de votre Indépendant, quelques suggestions de films, de livres, de conférences, de colloques ou d’expositions pour nourrir votre réflexion sur le métier de journaliste, maintenir le feu sacré, et stimuler votre curiosité.

Journée mondiale de la liberté de presse
On vient tout juste de célébrer le Jour de la Terre, et on s’apprête à célébrer, le 3 mai, la Journée mondiale de liberté de la presse : dans les deux cas, on l’aime, on veut en prendre soin, sans doute parce que l’on sait combien elles sont un peu mal en point…
À Montréal, deux rendez-vous à mettre à votre agenda. D’abord, à partir de midi à la place centrale du Complexe Desjardins, une rencontre citoyenne est prévue. Plusieurs journalistes pourront échanger avec les gens du public, et découvrir par la même occasion une exposition de photographies signées par les finalistes du prix Antoine-Désilets. Un événement organisé par Presse en danger.
Plus tard, à 17 h 30, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec célèbre l’événement en vous conviant à l’Écomusée du fier monde pour un événement qui s’annonce festif, et, dit-on, comportant plusieurs surprises. Réservez vos billets.

Exposition de photographies
Journaliste à La Presse et au magazine Espaces, photographe, Sylvain Sarrazin est aussi un grand globe-trotter, comme en témoigne son exposition Portraits/Paysages : de Bangkok à New Delhi. Visitez l’Inde, le Népal, la Chine, la Birmanie et la Thaïlande tout en prenant un verre à l’Isle de Garde, un établissement très fréquenté par les résidents du quartier Rosemont-Petite-Patrie. À voir jusqu’en juin prochain.

Déboulonner les mythes, dépoussiérer les idées reçues
« Ça existe, des gens qui veulent s’informer », constate le journaliste et animateur Michel C. Auger dans Le Devoir. Heureusement, pourrait-on ajouter! Il vient d’ailleurs de signer un ouvrage que les citoyens curieux qui iront voter lors de la prochaine élection québécoise voudront lire. L’essai 25 mythes à déboulonner en politique québécoise dépoussière quelques idées reçues, ou vigoureusement entretenues, dans les domaines de l’identitaire, du social, du politique, et de l’économique. Certains sujets, dont ceux concernant la langue, suscitent déjà la polémique. Ça ne devrait ni déplaire, ni effrayer, Michel C. Auger.