Un journaliste au front, de Santiago Bertolino

Pour souligner la Journée mondiale de la liberté de la presse le mercredi 3 mai, l’Office national du film du Canada en collaboration avec l’École des médias de l’UQAM et avec la participation de l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) proposent une projection spéciale du film Un journaliste au front, de Santiago Bertolino.

Le cinéaste a suivi de près Jesse Rosenfeld, journaliste indépendant originaire de Toronto qui s’intéresse aux impacts des conflits et des crises sur les populations du Moyen-Orient. Depuis plus de sept ans, il parcourt l’Irak, la Turquie, l’Égypte, Israël et la Palestine pour témoigner des souffrances des victimes, revendiquant un journalisme moins empreint d’objectivité que d’authenticité.
Après la projection, vous êtes invités à une discussion en compagnie du réalisateur Santiago Bertolino, et de Guillaume Lavallée, professeur de journalisme de l’École des médias de l’UQAM et auteur de l’essai Drone de guerre (Boréal, 2017). Les échanges seront animés par André Lavoie, critique de cinéma au journal Le Devoir et membre du conseil d’administration de l’AJIQ.

Date, heure et lieu : Mercredi 3 mai à 19 h à la salle Fernand-Seguin de la Cinémathèque québécoise.

Pour vous procurer des billets.

Ecrire une Réponse