Jean Bourbeau

Lauréat

Jean Bourbeau récolte les honneurs dans la catégorie Sports et société pour son texte « Journal d’une vidange » publié dans URBANIA en août 2020.
« Une grande qualité d’écriture, qui flirte avec la littérature. C’est savoureux, ça se lit tout seul. Bravo pour l’investissement, la motivation et la grande sensibilité du journaliste. La faune colorée mise en scène est rarement dépeinte et présentée à travers les médias – il s’agit d’une incursion unique dans un univers pourtant ordinaire. »

Maxime Bilodeau

Lauréat

Maxime Bilodeau est couronné dans la catégorie Science, technologie et environnement pour son texte « Le formidable pouvoir du mignon » publié dans Québec Science le 28 avril 2020.

« C'est un texte qui nous permet, dans un style clair et bien structuré, de s'intéresser à un sujet qui a le pouvoir de susciter un intérêt très concret, tout en abordant la question avec une belle rigueur journalistique et des éléments de mise en contexte très pertinents. »

Marylise Hamelin

Lauréate

Marilyse Hamelin, décroche un prix GPJI dans la catégorie chronique/opinion pour sa chronique intitulée « Appropriation culturelle : qui sont les censeurs? » publiée dans L'actualité le 14 juin 2019.

« Nous avons aimé ce regard avec recul. Nous avons trouvé très habile de l’auteure de prendre l’émission Les Chefs comme exemple. Une façon d’inclure un élément populaire, pour mieux faire comprendre un enjeu qui peut paraître marginal pour plusieurs. Nous avons aimé sa façon fine et nuancée de mettre ce débat malmené en perspective, en déboulonnant au passage quelques idées reçues. »

Eugénie Emond

Lauréate

Eugénie Emond remporte le GPJI dans la catégorie Culture et art de vivre pour son texte « Le tailleur qui ravive la pierre grise de St-Marc » publié chez Radio-Canada le 16 décembre 2020.

« Pour l’originalité du sujet, mais surtout pour la maîtrise du reportage de terrain, ainsi que le sens de l’observation et du détail qu’il démontre, nous décernons le prix de la catégorie Culture et arts de vivre à l’article «Le tailleur qui ravive la pierre grise de Saint-Marc». Porté par une écriture agile, engageante et vivante, ce texte parvient à transmettre une quantité importante d’information sur un sujet qu’on n’aurait jamais cru si fascinant. Les protagonistes et les lieux y sont finement dépeints, les enjeux patrimoniaux et sociaux y sont développés et exposés avec précision et sensibilité : il témoigne d’un travail journalistique soigné, d’une qualité rare. »

Eugénie Emond

Lauréate

Eugénie Émond remporte un deuxième prix GPJI, cette fois-ci pour le meilleur article dans la catégorie Multimédia pour « Pollinisation extrême », publié chez Beside.

Andrej Ivanov

Lauréat

Andrej Ivanov remporte le GPJI de la photo de l'année pour sa photographie représentant des membres de la communauté iranienne assistant à une vigile pour les victimes du crash d’Ukraine International Airlines dans le centre-ville de Montréal, publié dans The New York Times le 9 janvier 2020.
« Cette image dégage authenticité et immersion. J’aime beaucoup les photos journalistiques qui montrent une telle beauté même dans des moments aussi difficiles. »

Geneviève Larochelle-Guy

Lauréate

Geneviève Larochelle-Guy remporte un GPJI dans la catégorie Médias étudiants pour son texte « Le tatouage s’ancre dans les stéréotypes » publié dans Montréal Campus le 27 janvier 2021.

« Les juges ont souligné la diversité des intervenants et intervenantes dans l’article, les bonnes citations qui "font vivre" et qui illustrent le propos. L’angle est également inusité. Le texte respecte tous les codes et correspond à un bon travail journalistique. »

Rémy Bourdillon

Lauréat

Rémy Bourdillon et Roger Lemoyne décrochent les honneurs dans la catégorie Photoreportage pour « Who Owns Colombia’s Gold » publié dans le magazine The Walrus le 11 décembre 2019.
« Nous avons choisi ce reportage pour la complexité d'exécution et d'accessibilité dans ce coin reculé de la Colombie, pour l'originalité du sujet, sur les conditions humaines à saveur internationale, pour la qualité des images, l'utilisation des cadrages et de la complète maîtrise de la lumière et des textures autant en haute et surtout en basse lumière. »

Roger Lemoyne

Lauréat

Rémy Bourdillon et Roger Lemoyne décrochent les honneurs dans la catégorie Photoreportage pour « Who Owns Colombia’s Gold » publié dans le magazine The Walrus le 11 décembre 2019.
« Nous avons choisi ce reportage pour la complexité d'exécution et d'accessibilité dans ce coin reculé de la Colombie, pour l'originalité du sujet, sur les conditions humaines à saveur internationale, pour la qualité des images, l'utilisation des cadrages et de la complète maîtrise de la lumière et des textures autant en haute et surtout en basse lumière. »

Karla Meza

Lauréate

Karla Meza remporte le GPJI du meilleur article d'actualité pour son texte « Des travailleurs étrangers temporaires dénoncent l’exploitation dans les fermes » publié dans Ricochet - Français le 25 août 2020.
« Excellent mélange entre le journalisme de terrain (presque de l’enquête) avec des témoignages et beaucoup de faits. C’est très fouillé, bien documenté et très bien ficelé. Bon choix d’intervenants. L’angle covid apporte de la nouveauté sur un sujet déjà vu. »