Bourses et Grands prix de l’AJIQ : pour dissiper les malentendus

Par 24 mai 2016Actualités

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Le 5 mai dernier à Montréal, l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ)  présentait la septième mouture des Grands prix du journalisme indépendant (GPJI), un événement toujours très attendu. Cette année encore, ce fut un grand succès, couronné par une participation record de candidats aux différentes catégories.

Avant et après l’événement, certains collègues journalistes, membres de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), mais aussi de l’AJIQ, ont exprimé des inquiétudes devant de potentiels conflits d’intérêts dans la sélection des finalistes aux GPJI. Cette perception est alimentée par la présence de membres ou d’anciens membres du conseil d’administration de l’AJIQ comme finalistes et parfois gagnants de ces différents prix.

Nous tenons à rassurer nos membres et nos collègues que l’organisation et le processus de sélection sont toujours rigoureux et confidentiels. Parmi les membres du comité des GPJI, ceux en chargent de la sélection des jurés et de la coordination de l’envoi des soumissions ne posent pas leur candidature et ne communiquent jamais ces informations aux autres membres du conseil d’administration.

L’abandon de l’anonymat des œuvres soumises aux jurés a aussi suscité des commentaires. Il faut comprendre que l’anonymat des candidatures rend le processus plus complexe pour une petite organisation comme l’AJIQ. De plus, les candidats étaient avertis que leur candidature ne serait pas anonyme. Enfin, il faut souligner que de nombreux concours destinés aux journalistes n’exigent pas l’anonymat. Les concours de l’Association des journalistes canadiens ne sont pas anonymes, ni ceux de la FPJQ.

Par ailleurs, dans le cas où l’un des trois jurés connaissait personnellement un candidat, il devait se retirer de la discussion ou déclarer son conflit d’intérêts. Étant donné le grand nombre de jurés (30 pour 10 catégories), il était possible de participer à titre de candidat, chaque jury étant indépendant.

La tenue de ce débat force toutefois l’AJIQ à opter pour la posture de tout bon journaliste: douter, et se remettre en question. Notre gestion, nos règlements et nos processus de sélection sont-ils suffisamment efficaces? Ces questions méritent d’être posées et le conseil d’administration de l’AJIQ compte bien y répondre dans les prochains mois.

D’ici là, soyez assurés que tous les participants, les finalistes et les gagnants de nos bourses et de nos prix ont été sélectionnés et/ou couronnés uniquement grâce à leur talent.

Renseignements:

Valerian Mazataud, administrateur
Cell. : 438-883-2595
Courriel : val@focuszero.com

André Lavoie, administrateur
Courriel : andre.lavoie3@videotron.ca
Cell. : 438-492-9559