L’AJIQ dénonce la perquisition au Journal de Montréal

Par 22 septembre 2016Actualités

L’Association des journalistes indépendants du Québec dénonce la perquisition survenue ce matin dans les bureaux du Journal de Montréal, suite à la publication d’un article du journaliste Michaël Nguyen à propos d’un incident impliquant la juge Suzanne Vadboncoeur.  Cet article relevait des faits d’intérêt public, justifiant amplement l’emploi de sources anonymes.

La liberté de presse est une valeur fondamentale dans une société libre et démocratique. Cette liberté inclut le recours à des sources anonymes et à des lanceurs d’alerte. Il est scandaleux de voir un appareil étatique user de son pouvoir afin d’intimider les journalistes dans l’exercice de leur métier et d’obtenir l’identité de sources dont l’anonymat reste garante de la pratique d’une fonction essentielle à toute société libre et démocratique.

Cette perquisition rappelle la nécessité pour les journalistes de poursuivre la lutte pour préserver des droits qui sont non seulement essentiels, mais apparemment non garantis. Au cours de la dernière campagne électorale, l’AJIQ avait interpellé les candidats et les partis politiques sur la nécessité de garantir ces droits.

L’AJIQ s’inscrit dans cette lutte et est solidaire du reste de la profession sur ces questions fondamentales.

Join the discussion Un Commentaire

  • […] «La liberté de presse est une valeur fondamentale dans une société libre et démocratique, lit-on dans la prise de position de l’AJIQ. Cette liberté inclut le recours à des sources anonymes et à des lanceurs d’alerte. Il est scandaleux de voir un appareil étatique user de son pouvoir afin d’intimider les journalistes dans l’exercice de leur métier et d’obtenir l’identité de sources dont l’anonymat reste garante de la pratique d’une fonction essentielle à toute société libre et démocratique.» […]

Ecrire une Réponse