Amélie Daoust-Boisvert remporte l’édition 2008 de la bourse AJIQ-Le Devoir

Par 6 février 2008Actualités

Montréal, le 6 février 2008 – L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) et le quotidien Le Devoir sont heureux de révéler le nom de la gagnante de la cinquième bourse AJIQ-Le Devoir. Il s’agit d’Amélie Daoust-Boisvert.

Amélie Daoust-Boisvert est journaliste à la pige depuis janvier 2007. Titulaire d’un baccalauréat en biologie de l’UQAM, elle termine une maîtrise en communication publique (avec spécialisation en journalisme scientifique) à l’Université Laval. Elle écrit aussi de la poésie et a même publié ses oeuvres dans quelques recueils collectifs.

Elle effectuera un stage rémunéré de quatre semaines au quotidien de la rue Bleury durant la période estivale. La lauréate recevra 2000$ pendant sa formation.

Le jury a examiné 18 candidatures et a sélectionné deux semi-finalistes. Le Devoir les a interviewés avant de choisir la candidature d’Amélie Daoust-Boisvert pour la bourse AJIQ-Le Devoir 2008.

Le jury était composé de Dominique Reny et Isabelle Paré, journalistes au Devoir, ainsi que de Stéphanie Lalut et Christiane Dupont, membres de l’AJIQ. L’écrivain Stanley Péan (et président de l’UNEQ) a présidé le jury.

La bourse AJIQ-Le Devoir est partie intégrante de l’entente contractuelle intervenue en 2001 entre l’Association et le quotidien. Cette entente, qui reconnaît les droits d’auteurs et droits moraux des collaborateurs indépendants du Devoir, prévoit le versement de redevances sur les revenus tirés de la réutilisation de textes et d’éléments visuels sur des bases de données payantes, des livres en co-édition ou autres publications que la version imprimée du Devoir.

  • Pour en savoir plus sur la bourse AJIQ-Le Devoir