Coronavirus : Indépendants, ensemble

Par 1 avril 2020Chroniques

Par Martine Letarte

Bonjour tout le monde (je n’ai pas pu m’en empêcher),
 
Comment allez-vous, pu de piges, sans chômage, pogné chez vous, sans pouvoir vous retrouver entre amis, ni même aller suer votre vie au gym et, avec comme seul élément dans votre routine, la conférence de presse quotidienne de 13h de notre cher premier ministre ? Au top, au top, évidemment.
 
Le slogan de l’AJIQ, c’est «Indépendants, ensemble». Et je crois qu’il n’a jamais été aussi pertinent. Ce n’est pas facile pour bien des salariés et entreprises actuellement, mais c’est particulièrement difficile pour les travailleurs autonomes comme nous, isolés et précaires. C’est particulièrement important de sentir qu’on n’est pas seul dans cette galère et aussi, qu’on est important. François Legault a d’ailleurs remercié vendredi les médias et tous les journalistes pour leur travail et affirmé que de l’aide viendra alors que les revenus publicitaires ont – encore ! – mangé toute une volée. Ça a fait du bien de l’entendre.  
 
De plus, la semaine dernière, d’autres acteurs se sont mobilisés pour les journalistes indépendants et il est important de le souligner. À commencer par la FPJQ qui a proposé à l’AJIQ de collaborer pour créer le groupe privé Facebook La pige au temps du Coronavirus. Il compte déjà plus de 200 membres et sert à briser l’isolement et à partager l’information pertinente. Joignez-le si ce n’est pas déjà fait. Notre présidente, Gabrielle Brassard-Lecours ne compte d’ailleurs pas ses heures (bénévoles, il va sans dire) pour écouter, rassurer et répondre aux questions des membres : merci Gab.
 
La Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC) est aussi à pied d’œuvre depuis le début de la crise pour représenter les intérêts des travailleurs autonomes auprès des gouvernements. On peut consulter ces fiches concoctées avec amour par la FNCC pour nous aider à nous retrouver dans les mesures d’aide annoncées par le gouvernement. Alors que la plupart d’entre nous ne sont pas malades ni en isolement, c’est l’allocation de soutien d’urgence du gouvernement fédéral qu’il faut regarder. Au moment d’écrire ces lignes, le formulaire de demande n’était pas encore disponible, mais la FNCC confirme que le programme entrera en vigueur le 1er avril.
 
Ces initiatives ne règleront pas tout, mais ça fait un bien fou de voir des gens se démener avec nous et de réaliser que nous sommes unis dans ces moments difficiles. Ce sera aussi ensemble qu’il faudra sortir de la crise et en faire émerger du bon. Prenez soin de vous.

Ecrire une Réponse