L’AJIQ dévoile les finalistes des GPJI 2010

Par 12 mai 2010Actualités

Montréal, le 12 mai 2010 – L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) est heureuse d’annoncer les finalistes des Grands prix du journalisme indépendant 2010, soit la deuxième édition.

C’est lors du gala, qui aura lieu le jeudi 3 juin prochain à compter de 18h au Lion d’Or, que seront couronnés les gagnants de chaque catégorie, en plus de l’annonce du grand prix Hommage.

Voici la liste des finalistes pour chacune des catégories :

1. Reportage/essai, écrit

• Caroline D’Astous, pour son article “Le calme troublant du jour après une nuit terrifiante” (Le Devoir)
• Dominique Forget, pour “Taïga Blues” (Magazine Jobboom)
• Lisa-Marie Gervais, pour “Le train de la mort” (L’actualité)

2. Portrait/entrevue, écrit
• Anne Pelouas, pour son article ““Big Ben” court toujours” (Le Monde)
• David Savoie, pour “Les nouvelles princesses de la politique japonaise” (La Presse)
• Marc-André Sabourin, pour “Le rideau tombe pour Sylvain Cormier” (Pieuvre.ca)
• Christine Simonnet-Barberger, pour “Tandem mère-fille – Voyage au bout du monde” (Magazine Vita)

3. Article pratique, écrit
• Cécile Gladel, pour son article “Donner: à qui, et comment?” (Coup de Pouce)
• Jean-Benoit Nadeau, pour “L’hiver, 6 manières” (L’actualité)
• Carolyne Parent, pour “Voyager entre filles, quel trip!” (Elle Québec)

4. Critique culturelle, écrit
Le jury a décidé de ne pas remettre de prix dans cette catégorie.

5. Texte d’opinion
• Brigitte Bédard, pour son texte “Bye Bye 2008… et au diable la tradition” (Le Nouvel informateur catho)
• Ean Higgins, pour “L’anglo de Saint-Pierre” (Le Devoir)
• Steve Proulx, pour “La rupture” (Le Trente)

6. Reportage, audio/vidéo
• Jean-Pierre Bastien, pour son oeuvre “Partir ou rester dans la favela?” (Radio-Canada)
• Catherine Mathys, pour “L’oreille absolue: quand chaque son devient une note de musique” (Radio-Canada)
• David Savoie, pour “Lutte pour la démocratie au Vietnam” (Radio-Canada)

7. Entrevue, audio/vidéo
• Erika Leclerc-Marceau, pour son oeuvre “Prête-moi ta plume” (Radio-Canada)
• Melissa Maya Falkenberg, pour une série de capsules (Mojo.tv, Vox Montréal)
• Charles Plourde / Mathieu Beauchamp, pour “Pierre Perrault: un poète sans bon sens” (Radio-Canada)

8. Chronique, audio/vidéo
• Arthur Lacomme, pour son oeuvre “Carte postale sonore d’Islande” (CIBL)
• Catherine Mathys, pour “Le vert” (Radio-Canada)
• Noémi Mercier, pour “Pourquoi on… danse” (Radio-Canada)

9. Photographie de presse
• Valerian Mazataud, pour son oeuvre “Haiti Aftermath” (Keystone Press)
• François Pesant, pour “Cinq ans après le tsunami au Sri Lanka” (L’actualité)

10. Illustration éditoriale
• Pascal Léveillé (oeuvre de son blogue personnel)
• Paul Therrien (oeuvre pour ProjetJ)

11. Étudiant (choisis pour la qualité du portfolio soumis)
• Charles-Eric Blais-Poulin
• Chantal Gailloux

12. Relève (portfolio)
• Matthieu Burgard
• Odile Jouanneau
• Melissa Maya Falkenberg

13. Journalisme communautaire (portfolio)
• Chantal Gailloux
• Arthur Lacomme
• David Murray

14. Grand prix Reconnaissance
Ce grand prix hommage est attribué par le conseil d’administration de l’AJIQ à un/des individu(s) (journaliste ou non) ou à une organisation s’étant démarqué en contribuant de façon significative à la cause du journalisme indépendant au Québec.

L’AJIQ souhaite la meilleure des chances à tous les finalistes.

Pour assister au gala des GPJI 2010:
La période de prévente pour le gala des GPJI 2010 est en cours jusqu’au 16 mai prochain, au tarif préférentiel de 50$/billet. À compter du 17 mai, il vous faudra débourser 15$ de plus.

Procurez-vous vos billets dès maintenant : www.gpji.ca
À noter : aucun billet ne sera vendu à la porte le soir de l’événement.

Vous pouvez vous commémorer les moments forts des GPJI 2009.

À propos de l’AJIQ :
Fondée en 1988, l’Association des journalistes indépendants du Québec est la seule organisation au Québec s’intéressant aux problèmes et à l’avenir des journalistes non salariés (pigistes, contractuels, surnuméraires). Comptant plus de 130 membres, l’AJIQ veut obtenir le droit à la négociation collective afin que les journalistes indépendants aient de meilleures conditions de travail (tarifs respectables, respect du droit d’auteur et du droit moral, etc.).

Pour renseignements :
Marie-Josée Richard, directrice des communications, AJIQ
Cell. : (514) 967-5554