L’AJIQ s’insurge contre le nouveau contrat de TC Media

Par 1 mars 2013Actualités

L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) dénonce le nouveau contrat que TC Media tente de faire signer à ses collaborateurs pigistes. Propriétaire de magazines tels que Coup de Pouce, Elle Québec, Les Affaires ainsi que de nombreux hebdomadaires régionaux, TC Media emboîte le pas à d’autres grands groupes médiatiques en s’engageant sur le sentier de la détérioration des conditions de travail des pigistes, tout en érodant la qualité et la diversité de l’information.

 

Depuis quelques semaines, TC Media propose à ses pigistes journalistes, photographes et illustrateurs un contrat de collaboration tout à fait inacceptable, en vertu duquel le signataire renonce à son droit moral et cède pratiquement tous ses droits d’auteurs, que ce soit pour les plateformes de l’entreprise existantes ou futures. Et ce, pour une durée de temps indéfinie et pour la Terre entière !

 

La propriété intellectuelle qu’ils conservent sur leur travail constitue le pain et le beurre des journalistes indépendants. Exiger de la céder de façon aussi totale revient à leur couper les vivres, d’autant plus que les tarifs stagnent depuis 30 ans. Quant au droit moral, il garantit l’intégrité de l’œuvre et empêche sa modification sans l’accord de l’auteur et son utilisation à des fins autres que journalistiques, comme la publicité.

 

Renoncer à son droit moral pose un sérieux problème d’éthique pour les journalistes.

 

L’AJIQ dénonce vigoureusement ces pratiques, qui sont contraires aux principes d’une relation contractuelle équitable. Ces pratiques nuisent également au bon rapport entre les journalistes indépendants et les donneurs d’ouvrage. L’AJIQ recommande à ses membres de ne pas signer ce nouveau contrat de TC Media et demande à TC Media de renoncer immédiatement à l’utilisation de ce contrat.

 

« Avec ce contrat, TC Media se hisse d’un seul coup au sommet de la liste des éditeurs québécois les plus méprisants envers les journalistes indépendants. Il est désolant de voir un éditeur qui reconnaissait les droits d’auteur de ses collaborateurs vouloir aujourd’hui les anéantir », a déclaré André Dumont, vice-président à l’AJIQ.

 

L’AJIQ s’est associée au Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV) dans le but de rencontrer les hauts responsables de TC Media afin de les amener à modifier ce contrat et à le rendre plus équitable pour les créateurs pigistes. Cette action concertée a reçu l’appui de l’Association canadienne des créateurs professionnels de l’image (CAPIC), Illustration Québec (IQ) et la Guilde canadienne des médias (CMG). D’autres associations sont appelées à joindre cette coalition.

 

L’AJIQ rappelle à TC Media que les journalistes indépendants fournissent la majorité du contenu de ses publications mensuelles et réitère que de bonnes conditions de travail – tels les 10 principes d’un contrat équitable proposés par l’AJIQ et la FPJQ – sont essentielles à une information de qualité et à une information intègre et rigoureuse, que le public est en droit d’obtenir.

 

-30-

 

Pour plus d’information :

André Dumont : 514-847-1549

Mariève Paradis : 514-802-8626